Nouvelles et événements

Non classifié(e)
La Co-op Entre Athletes

Vous êtes invité à une discussion entre pairs, réservée aux athlètes, afin d'entrer en contact avec d'autres athlètes canadiens qui ne...

Événement, Résultats
RÉSUMÉ HEBDOMADAIRE – 22 MARS 2021

McMorris fait un grand saut dans l’histoire canadienne Avec un total de 179,25 points pour deux tentatives, Mark McMorris de Regina a...

Nouvelles
UNE ENTRAÎNEUSE ET UNE ATHLÈTE DE PLONGEON DE SASKATCHEWAN RÉCOMPENSÉES PAR DES PRIX NATIONAUX

Avec des fichiers, des photos et des vidéos de Diving Plongeon Canada Deux adeptes de la discipline du plongeon de la...

Non classifié(e), Nouvelles
LE BIATHLÈTE PLETZ INTÈGRE L’ÉQUIPE DU CHAMPIONNAT DU MONDE JUNIOR

Avec des fichiers de Biathlon Canada et de Biathlon Saskatchewan Originaire de Regina, Logan Pletz est l’un des 16 athlètes nommés par...

Mise à jour
UNE PANDÉMIE SYNONYME DE POSSIBILITÉS UNIQUES POUR MAVIS DZAKA

Lorsque Mavis Dzaka s’est inscrite pour la première fois à l’Université de la Saskatchewan et a rejoint de programme d’athlétisme...

Non classifié(e)
LE CANADA JOUERA DANS LE GROUPE A AUX JEUX OLYMPIQUES EN TANT QUE FEMMES DE L’ÉQUIPE NATIONALE POUR LE CAMP VIRTUEL

L’équipe canadienne de basketball féminin, dirigée par Lisa Thomaidis, entraîneuse-chef de la Saskatchewan, affrontera la Corée du Sud, la Serbie...

Non classifié(e)
Erica Gavel sera vice-présidente du Conseil des athlètes paralympiques canadiens

Erica Gavel, joueuse de basketball en fauteuil roulant de Prince Albert, est « très honorée » d’avoir été choisie pour son nouveau...

Mise à jour, Non classifié(e), Nouvelles
AVIS CONCERNANT LE COVID-19

Mises à jour du 18 janvier 2021 Mise à jour au sujet de la maladie Alors que nous entamons l’année...

Nouvelles, Résultats
Le CCES publie une FAQ sur les procédures de contrôle dans le contexte de la COVID-19

(Ottawa, Ontario – le 23 juillet 2020) – Dans la foulée de la reprise des activités sportives, le Centre canadien pour l’éthique...

Mise à jour, Nouvelles
Reprise des prélèvements d’échantillons d’urine

La levée des restrictions provinciales permettant aux athlètes de recommencer l’entraînement, le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES)...

Non classifié(e)
Déclaration du Réseau des instituts du sport olympique et paralympique du Canada (RISOP) concernant l’annonce d’un investissement de 5 millions $ de la part du Comité olympique canadien (COC), du Comité paralympique canadien (CPC) et de À nous le podium (ANP) pour la reprise par phases du sport de haut niveau au Canada

« Nous remercions le COC, le CPC et ANP pour cet important investissement qui permettra aux athlètes de haut niveau...

Événement, Non classifié(e), Nouvelles
Le COC et le CPC remercient le CIO pour sa décision de reporter les Jeux en 2021

Le CIO offre aux athlètes qui espéraient toujours se qualifier pour Tokyo la clarté dont ils ont besoin pour leur...

Mise à jour, Non classifié(e), Nouvelles
Équipe Canada n’enverra pas d’athlètes aux Jeux d’été de 2020 en raison des risques liés à la COVID-19

TORONTO/OTTAWA (22 mars 2020) – Le Comité olympique canadien (COC) et le Comité paralympique canadien (CPC), appuyés par leurs Commissions...

Événement
Finalistes des Sport Awards annoncés

Sask Sport a choisi huit athlètes inscrits au Centre canadien multisport de la Saskatchewan en tant que finalistes 2019 des Saskatchewan Sport...

Mise à jour, Plan de match
Formation D’entraîner

Plan de match et l’Association canadienne des entraîneurs (ACE) sont heureux d’annoncer l’ouverture des candidatures pour l’automne!Nous souhaitons aider de...

Événement, Plan de match
Bell Cause pour la cause – Récapitulatif

À la fin du mois de janvier, beaucoup de gens de partout au pays ont participé à des conversations pour...

Nouvelles
Suivez les athlètes de la Saskatchewan aux Jeux olympiques et paralympiques 2020 sur le site cheeronsask.ca

Vous cherchez des nouvelles et des renseignements sur les athlètes, les entraîneurs et le personnel sportif de la Saskatchewan qui...

Mise à jour, Nouvelles
La Liste des interdictions 2020 est maintenant en vigueur

Ottawa  – Le Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) rappelle à la communauté sportive canadienne que la Liste...

date limite, Nouvelles
Le Comité paralympique canadien lance une nouvelle ronde de subventions en soutien aux programmes de développement du sport paralympique

Ottawa – Le Comité paralympique canadien a officiellement lancé le processus de demande pour le Fonds de développement du sport paralympique 2020-2021,...

date limite
Subvention pour le perfectionnement des entraîneurs de haut niveau

La subvention pour le perfectionnement des entraîneurs de haut niveau a pour objectif d’aider les entraîneurs de la Saskatchewan qui...

Mise à jour

UNE PANDÉMIE SYNONYME DE POSSIBILITÉS UNIQUES POUR MAVIS DZAKA

19 février, 2021

Lorsque Mavis Dzaka s’est inscrite pour la première fois à l’Université de la Saskatchewan et a rejoint de programme d’athlétisme des Huskies de la Saskatchewan en tant qu’athlète en 1999, on peut dire qu’elle était loin d’imaginer qu’elle jouerait encore un rôle central dans le programme aujourd’hui.

C’est en 2011 que Joanne McTaggart, alors entraîneuse-chef des Huskies, a demandé à Mavis Dzaka de revenir auprès des Huskies à titre d’entraîneure bénévole. Mavis Dzaka est toujours là depuis.

Elle qui était déjà entraîneure au club d’athlétisme de Saskatoon a accepté le poste, travaillant sous la tutelle de Mme McTaggart et du regretté Lyle Sanderson. Son poste n’a cessé d’évoluer depuis.

Avec la sélection en novembre dernier de Mavis Dzaka, qui est née au Ghana et a grandi à Saskatoon, pour faire partie du programme de mentorat d’entraîneures noires – une nouvelle initiative conjointe de l’Association des entraîneurs noirs canadiens et de l’Association canadienne des entraîneurs visant à renforcer l’équité et la diversité dans les rangs des entraîneurs canadiens – il semble inévitable que ce rôle continue d’évoluer.

« Je me considère chanceuse d’être sélectionnée », déclare Mme Dzaka. « Je savais que l’entraînement serait différent cette année, alors cet été, j’ai décidé de me concentrer davantage sur mon propre perfectionnement professionnel en matière d’entraînement. Je me suis dit : ‘tu sais quoi, je n’ai qu’à présenter ma candidature’. »

Deux semaines plus tard, cette décision s’est avérée très judicieuse puisque Mavis a reçu un courriel de félicitations et a été sélectionnée comme l’une des 17 mentorées du pays pour recevoir l’honneur de faire partie du cours inaugural de l’année 2020-2021.

Dans le cadre du programme, Mme Dzaka rencontre virtuellement un mentor une fois par mois et participe à des occasions de perfectionnement professionnel avec des conférenciers invités de tout le pays, couvrant des sujets allant du leadership à la communication en passant par la santé mentale et le racisme.

« Quand nous avons nos appels Zoom, tout le monde me ressemble. C’est très révélateur », ajoute Mme Dzaka.

« J’ai l’impression d’avoir un peu gagné en assurance et même si je n’ai pas vraiment vu mes athlètes, j’ai davantage confiance en mes capacités. »

Comme le dit Mme Dzaka, la saison d’athlétisme 2020-2021 était unique en son genre, privée d’interaction en personne avec les athlètes pendant plusieurs mois. Néanmoins, quand lʼoccasion se présentera, l’expérience acquise sera déterminante.

« Le but est qu’une fois que le monde sera redevenu normal, Mavis pourra dire : ‘Hé, vous savez, j’ai participé à ce programme, j’ai appris ceci’, et j’espère qu’elle pourra vraiment me pousser à remettre en question certaines choses que nous faisons afin d’améliorer l’ensemble de notre programme », déclare Jason Reindl, actuel entraîneur-chef du programme d’athlétisme des Huskies.

L’un des athlètes chez qui M. Reindl trouve que l’entraînement de Mme Dzaka a particulièrement bien porté ses fruits s’appelle Michael Akintunde, un athlète noir qui s’est démarqué pendant sa première année au sein des Huskies, remportant une médaille d’argent en saut en longueur lors des Championnats de l’Ouest canadien 2019-2020 qui ont eu lieu à Saskatoon.

« C’est vraiment un très bon gars », déclare Mme Dzaka, qui prend note de l’éducation extraordinaire de Michael Akintunde et de la façon dont leur relation a évolué au fur et à mesure qu’ils se connaissent mieux.

« Les athlètes noirs sont très peu nombreux au sein de l’équipe et avec Michael et Mavis, je pense que nous avons là des soutiens et des liens dont je ne peux tout simplement pas faire partie », ajoute M. Reindl.

Mais d’après ce dernier, le style d’entraînement de Mme Dzaka est de celui qui influence positivement plus d’athlètes que le seul M. Akintunde.

« Mavis nʼest pas du genre à hurler et à crier pendant un entraînement pour motiver les athlètes avec qui elle travaille. Elle est extrêmement concentrée, engagée et motivée, et elle tient à travailler avec l’athlète pour l’aider à atteindre ses objectifs. Du coup, pendant les entraînements et dans cet environnement-là, elle est très proche des athlètes et apporte beaucoup au groupe et à l’équipe », poursuit M. Reindl.

Les contributions d’un entraîneur bénévole comme Mavis Dzaka à l’équipe des Huskies n’échappent pas à M. Reindl.

« Elles constituent l’élément vital du programme » explique-t-il. « Leur engagement, leur dévouement, leur temps, tout représente une part énorme de notre succès. Tous les adjectifs, superlatifs ou louanges que je pourrais formuler ne seraient pas assez forts pour exprimer leur importance pour notre programme. »

« Quand vous voyez une entraîneure comme Mavis, elle n’est pas obligée de le faire. Elle a fait le choix d’en faire partie. J’en suis très heureux et très fier. »

Pour Mme Dzaka, seuls comptent le succès et le développement des athlètes.

« C’est l’une des raisons pour lesquelles je suis devenue entraîneure. Tous mes entraîneurs étaient bénévoles; je savais quʼils se sacrifiaient et je tenais à leur rendre la pareille d’une manière ou d’une autre, et c’est très gratifiant. Ma récompense est de les voir réussir dans tous les événements auxquels ils participent. »